Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 18:21

 

 

 

 

 

Chat-noir-et-blanc-111.jpg

Prrou

 

 

 

Quand je l’ai connue, elle gîtait dans un vieux jardin noir, oublié entre deux bâtisses neuves, étroit et long comme un tiroir. Elle ne sortait que la nuit, par peur des chiens et des hommes, et elle fouillait les poubelles. Quand il pleuvait, elle se glissait derrière la grille d’une cave, contre les vitres poudreuses du soupirail, mais la pluie gagnait tout de suite son refuge et elle serrait patiemment sous elle ses maigres pattes de chatte errante, fines et dures comme celles d’un lièvre.

 

 

Elle restait là de longues heures, levant de temps en temps les yeux vers le ciel, ou vers mon rideau soulevé. Elle n’avait pas l’air lamentable, ni effaré, car sa misère n’était pas un accident. Elle connaissait ma figure, mais elle ne mendiait pas, et je ne pouvais lire dans son regard que l’ennui d’avoir faim, d’avoir froid, d’être mouillée, l’attente résignée du soleil qui endort et guérit passagèrement les bêtes abandonnées.

 

 

Février vient, et le vieux jardin ressembla, derrière sa grille, a une cage pleine de petits fauves. Matous des caves et des combles, des fortifs et des terrains vagues, le dos en chapelet, avec des cous pelés d’échappés à la corde - matous chasseurs, sans oreilles et sans queue, rivaux terribles des rats - matous de l’épicier et de la crémière, allumés et gras, lourds, vite essoufflés, matous noirs à collier de ruban cerise, et matous à collier de perles bleues….

 

 

La bourrasque tragique et voluptueuse se calma enfin. Je revis la chatte grise, étique, décolorée, plus farouche que jamais et tressaillant à tous les bruits. Dans le rayon de soleil qui plongeait à midi au fond du jardin noir, elle traîna ses flancs enflés, de jour en jour plus lourds - jusqu’au matin humide où je la découvris, vaincue, fiévreuse, en train d’allaiter cinq chatons vivaces, nés comme elle sur la terre nue.

 

 

 

Colette
"La paix chez les bêtes"

 

 

 

 

 

 

 

 

Chat-gris-111.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chats-en-bande.jpg

 

 

police ou gang ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

titi 02/02/2011 16:10


ah les minous minets ils sont terribles ! Le gang des matous
est trop drôle. Bisous


bauds 01/02/2011 11:07


Au milieu on reconnait bien le chef du gang. Les autres ont bien des têtes de mercenaires. Et il ne reste plus grand chose dans la gamelle.


ornellamai 31/01/2011 20:28


la troisième est SUPER, ils feraient presque peur ces minets des rues - ah ! ah ! ne pas s'approcher trop près - et pourtant je resterais bien là jusqu'à ce qu'ils viennent près de moi - amitiés -


Vincent 31/01/2011 08:02


Bonjour.
J'ai cours à 9H30 alors je passe te faire un petit coucou.
Bonne journée.
a+ Vince.


eva 30/01/2011 20:44


ah tu sais j'adore Colette, son écriture, son amour des bêtes... J'adore les chats, j'en ai recueilli souvent, élevé parfois, pleuré toujours quand ils quittaient la vie...


Présentation

  • : Vert-Paradis
  • Vert-Paradis
  • : Un espace d'images, de mots, d'émotions, de réflexion peut-être...
  • Contact

Liens