Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 15:59

 

 

 

 

Le temps de Sauvaire c’était le temps où la plupart des personnes n’avaient guère que leur énergie propre pour subsister.

Sauvaire n’avait presque rien et peut-être bien presque tout.

 

 

 

pierres en tas 111

 

 

Ce récit (en 2 parties parce qu'un peu long pour le blog) vaut que l'on s'y arrête un instant. 

 

 

 

 

Le champ de Sauvaire

 

Sauvaire, que mon grand-père connut, avait mis son peu d’argent dans ce petit carré de terre rouge ; il l’avait enfermé de murettes faites avec les pierres tirées de son champ. Il y avait planté des oliviers, des vignes, des amandiers. Il avait suivi jour après jour, heure par heure, la croissance de ses plantations. Pour la pause de midi, il avait creusé dans l’épaisseur de la muraille, un abri où il se mettait quand il pleuvait. Dedans, il s’était fait un siège avec une pierre plate, et un autre dehors bien ensoleillé, abrité du vent du Nord. Et pour la sieste, l’été, la terre était assez douce pour son corps, la terre où il avait mis tant d’amour.

 

 

 

 

pierres muret rond 111

 

 

 

 

 

 

De son champ il vit pousser la vigne et les arbres, il recueillit dans le creux de ses mains les premières amandes, celles qui sont comme du lait, et qu’on peut, sur un morceau de pain frais, offrir à un roi s’il passe sur le chemin.

[…] Ô joie, simple orgueil : son champ le nourrissait ; […]

Ce champ fut  toute la vie de Sauvaire. Tant qu’il eut la force de travailler, il s’y tint du lundi au samedi. Et le dimanche il restait au village. Il s’asseyait sur une chaise au bord du chemin et tirait longuement sur sa pipe en caressant des yeux, loin, bien loin, le velours profond des montagnes qui barrait la vue au ras du ciel.

 

 

 

 

 

mur de pierres sèches partie

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vert-Paradis
  • Vert-Paradis
  • : Un espace d'images, de mots, d'émotions, de réflexion peut-être...
  • Contact

Liens