Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 13:53

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gustave Courbet - Le bord de mer à Palavas (1854)

Musée Fabre à Montpellier

 

 

Courbet Le bord de mer à Palavas 1854 sans cadre

 

 

 

 

 

 

 

IL pourrait ne pas y être, mais IL y est, et ça fait toute la différence.

 

 

 

Devant l'eau horizontale de toute éternité, l'homme vertical, tout neuf encor.

 

 

 

Ce petit tableau (37 cm x 46 cm) est si beau, si grand. L'eau, le ciel et le sable y sont si vrais !

 

 

 

 

 

 

 

"Oui, j'ai vu ce vieil homme au regard d'Océan. Parole !

 

...

 

Les gens s'asseyent sur les rivages, ils contemplent la mer, ils le croient, ils ressentent un trouble singulier, ils peuvent rester ainsi des heures... Ils ne savent pas que c'est la mer qui les regarde. La mer les observe et soupire."
[...]

Jean-Pierre Chabrol "La feulouque des copains"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

titi 05/10/2010 14:45


J'aime bien ce tableau,l'homme tout petit et la mer immense.
Bisous


Poulbot.66 04/10/2010 22:16


L'immensité de la mer et l'homme debout qui la salut, si petit devant cette nature indomptable...Quand à la nébuleuse d'Orion, quant la nature devient une oeuvre...J'en reste rêveuse et je songe
aux autres merveilles que l'on ne connait pas encore...Amitiés...Lulu66


Présentation

  • : Vert-Paradis
  • Vert-Paradis
  • : Un espace d'images, de mots, d'émotions, de réflexion peut-être...
  • Contact

Liens